Focus sur 7 idées reçues en référencement naturel en 2013

BeVisible vous livre 7 phrases ou idées reçues fréquemment entendues en 2013 lors d’une prise de contact ou d’une réunion de travail. De la PME en situation de monopole en France et qui oublie la mondialisation au prospect qui achèterait du référencement naturel comme on achète une baguette… Voici quelques nuances sur le sujet.

« J’ai besoin que vous positionniez mon site devant celui de Sarenza sur le mot clé ‘’chaussures pour femme’’ »

En précisant ensuite que le site est en ligne depuis une semaine…  Euh… Comment dire ?

Le mot clé HavaianaVous confectionnez de magnifiques ballerines pour femmes ou avez un super plan pour proposer des tongs Havaianas à un prix défiant toute concurrence. Mais un plan d’action référencement naturel ne pourra pas faire de miracles sur des mots clés aussi génériques que « chaussures pour femmes » au niveau national face à des géants comme Zalando, Spartoo ou Sarenza.

Que faire alors ?

  • Prendre le temps d’analyser la concurrence nationale et locale
  • Réviser les objectifs de départ
  • Commencer par du référencement naturel local
  • S’appuyer sur le référencement social ou Social Media Marketing en fonction du type de produits ou services que vous proposez
  • Accepter d’acheter des mots clés en référencement payant et utiliser Google Adwords pour faire apparaître votre site internet devant ceux des concurrents au démarrage
  • Sans oublier de travailler votre communication non digitale
  • Investir patiemment et à long terme dans le référencement naturel national
  • Développer du contenu pertinent, exclusif et de qualité à destination des visiteurs mais sans oublier les robots des moteurs de recherche

«  Du référencement naturel, pourquoi ? Nos clients nous connaissent déjà ! »

Vous êtes une PME et vos clients actuels vous connaissent ? Rien de plus logique. N’oubliez pas cependant que ces clients utilisent internet. Imaginez un instant que le responsable des achats de votre meilleur client tombe sur les sites de vos concurrents mieux positionnés que le vôtre sur Google. De la visite de leur site à une première prise de contact par téléphone, il n’y a qu’un pas ou plutôt qu’un clic !

Ensuite, pourquoi vous priver de nouveaux clients ? Avez-vous songé à tous les clients potentiels qui ne vous connaissent pas encore ? Ces milliers de recherches mensuelles sur Google qui concernent des produits que vous vendez et que vous ne captez pas ? Un plan d’action référencement naturel améliore le positionnement de votre site dans les pages de résultats Google et vous donne les moyens d’attirer de nouveaux prospects.

« Nous sommes les seuls en France à fabriquer ces pièces… et nos clients le savent bien. Ca ne sert à rien d’améliorer notre site… Il existe parce qu’il faut bien en avoir un. »

Fidèle à sa volonté de contribuer au développement de l’économie locale, BeVisible se réjouit de savoir que vous êtes en position de monopole en France. Mais tout de même, n’est ce pas oublier le reste du monde ?

Le faible coût des mêmes pièces produites en Chine ne compenserait-il pas le coût du transport jusqu’en France ? Là encore, imaginons un responsable des achats qui tombe sur le site d’un fabricant étranger situé dans la zone BRICS et qui a astucieusement investi dans le référencement naturel de la version française ou anglaise de son site ?

Votre site internet construit comme une carte de visite il y a quelques années ne suffira malheureusement plus. L’innovation et la R&D (recherche & développement) mises en avant sur le site concurrent pourraient bien vous faire perdre un client fidèle.

Comment y remédier ?

Prévoyez un budget d’investissement pour une refonte de site internet en incluant un référencement naturel dès la phase de conception, une version internationale, des contenus qui répondent aux besoins des prospects et des clients… bref, le meilleur allié de votre équipe technico commerciale.

« Je veux un (nouveau) site vitrine top design, avec un minimum de textes, un maximum de visuels et surtout bien positionné sur Google »

Vous êtes déjà aussi connu que Coca Cola, Apple ou Gap ? Alors pas de souci. La notoriété de votre marque garantira la visibilité de votre site.
Vous êtes un jeune entrepreneur ? Formidable ! L’aventure de création d’entreprise est passionnante.
Vous voulez que votre site vitrine soit bien référencé sur Google ? Ne négligez pas les contenus textes et soignez la rédaction en tenant compte de quelques critères de référencement naturel. Le contenu texte d’un nouveau site vitrine est fondamental pour les moteurs de recherche. Google va
« digérer » ce contenu selon un protocole plus ou moins connu et va évaluer sa qualité et sa pertinence.

Utiliser uniquement des photos, même avec des balises alt image optimisées SEO –Search Engine Optimisation -, c’est choisir de priver les moteurs de recherche de contenu. Or, cela fait partie du socle de base du référencement naturel.
L’image est puissante mais l’internaute aussi aura besoin du support texte pour comprendre en quelques lignes la prestation que vous offrez.
Après le contenu, vous pourrez travailler la visibilité de votre site vitrine sur les réseaux sociaux.

«Quinze jours que vous travaillez sur mon site et toujours pas de résultats ! »

Effectivement, les résultats d’un plan d’action référencement naturel ne sont pas visibles immédiatement. La plupart des référenceurs annoncent un délai de trois à six mois selon la taille et la nature des sites. Pourquoi ?

Tout d’abord, si votre site est mal référencé et avec un contenu figé depuis toujours, le robot de Google ne vient probablement pas scruter régulièrement s’il y du changement. Ensuite, Google n’oublie pas votre mauvais positionnement du jour au lendemain. Il y a un effet d’inertie et il va falloir du temps pour  convaincre les moteurs de recherche que votre site est désormais meilleur que les autres et qu’il est digne de figurer en première page.

La plupart du temps, le référencement naturel inclut une partie d’optimisation éditoriale des contenus, soit la réécriture et/ou la réactualisation des anciens contenus, soit le développement de nouvelles pages pour renouveler votre site et le rendre plus attractif. Cette partie peut être à votre charge avec les conseils du référenceur qui vous expliquera comment écrire pour le web. La réussite du projet dépend en grande partie de cette étape. Elle ne doit donc pas être bâclée.

De plus, pour éviter la « sur-optimisation » pénalisée par certains moteurs de recherche, votre référenceur peut prendre le temps de préparer soigneusement les premières modifications offline puis les mettre en ligne simultanément. Il évitera ainsi les effets de yo-yo.

Enfin, après quelques semaines, vous verrez le trafic naturel augmenter sur votre site. Si le nombre de ventes, de téléchargements ou de formulaires de contact remplis n’augmente pas, il faudra alors également intervenir sur l’ergonomie et le design du site.

« Je me suis inscrit hier sur WebRankInfo et j’ai lu que Twitter c’était bien pour le référencement naturel. Finalement c’est plus rapide et moins cher que de l’optimisation SEO »

Twitter, oui mais pour faire quoi ?

Point de vue référencement naturel, Twitter ne transformera pas votre 2CV en Maserati, à moins que vous ayez des choses réellement pertinentes à dire sur Twitter et que vous ayez un grand nombre de followers actifs et encore…

N’hésitez pas à consulter plusieurs pages de WebRankInfo, notamment celles qui concernent le contenu web, les balises classiques SEO, les redirections, le fichier htacess, l’utilisation de Google Webmaster Tools, l’évolution de l’algorithme de Google, Panda, Penguin… Une sensation de vertige ? C’est normal, il n’y a pas moins de 200 critères pris en compte par les moteurs de recherche.

C’est justement tout le métier du référenceur que de hiérarchiser ces critères, se maintenir en veille sur les évolutions de Panda, Penguin et de mettre en place un plan d’action adapté à votre site et à vos besoins.
Effectivement, parmi ces critères figure l’impact des réseaux sociaux, derrière les critères incontournables liés au contenu. Prenez le temps d’évaluer les ressources humaines ou temporelles nécessaires pour alimenter Twitter, Facebook, Google+.
Vous avez les moyens de publier régulièrement sur ces comptes ? Il ne vous reste plus qu’à établir une ligne éditoriale. Mais n’oubliez pas que cela ne dispense pas de vérifier les bases du référencement naturel : toujours le fameux contenu et un site ergonomique bien organisé et bien construit.

« Envoyez-moi votre grille tarifaire »

Oui certes, il est possible de vous envoyer une grille tarifaire mais chaque projet est différent et BeVisible s’efforce de proposer la meilleure réponse en fonction de votre site, de votre zone de chalandise, de l’historique du site…

Le tarif va surtout dépendre du niveau de concurrence et des mots clés. Si vous tenez absolument à être bien positionné sur un terme aussi générique que « chaussures femme » au niveau national, le tarif du référencement naturel sera forcément plus cher que pour une expression clé plus spécifique et géolocalisée comme « confection chapeau orléans ».

D’autres solutions sont parfois proposées comme de la formation au lieu de la gestion opérationnelle du référencement naturel dans le cas d’un prospect qui va publier très régulièrement des contenus sur son site. Autant le sensibiliser dès le départ et le rendre autonome sur le sujet tout en assurant un suivi en conseils.

Et pour satisfaire les inconditionnels des grilles tarifaires, BeVisible prépare doucement ses « packs visibilité » pour l’hiver 2013. A suivre…